MENU

AUDIO/VIDEO - Vanessa Miranville a fait part de sa décision :

Carrière des Lataniers: "La Possession donne l'autorisation aux carriers de déposer un dossier en préfecture"


Posté par
Elle a mis fin à plusieurs mois de suspense. Ce jeudi 23 février 2017, Vanessa Miranville, maire de la Possession, donnait une conférence de presse pour faire part de sa décision concernant la carrière des Lataniers. Elle a déclaré que "La Possession donne l'autorisation aux carriers de déposer un dossier en préfecture" pour l'ouverture de la carrière aux lataniers. C'est ensuite la préfecture qui donnera l'autorisation d'exploitation au bout d'un an et demi d'étude du dossier, a expliqué l'élue. Stéphanie Gigan, présidente de l'association Lataniers Nout Ker D'Vie a réagi et se dit "écoeurée" de la décision prise par l'ensemble de la majorité municipale.
Elle a mis fin à plusieurs mois de suspense. Ce jeudi 23 février 2017, Vanessa Miranville, maire de la Possession, donnait une conférence de presse pour faire part de sa décision concernant la carrière des Lataniers. Elle a déclaré que "La Possession donne l'autorisation aux carriers de déposer un dossier en préfecture" pour l'ouverture de la carrière aux lataniers. C'est ensuite la préfecture qui donnera l'autorisation d'exploitation au bout d'un an et demi d'étude du dossier, a expliqué l'élue. Stéphanie Gigan, présidente de l'association Lataniers Nout Ker D'Vie a réagi et se dit "écoeurée" de la décision prise par l'ensemble de la majorité municipale.

 

 

Invitée sur Réunion 1ère ce jeudi matin, Vanessa Miranville évoquait déjà sa décision, à mots couverts. Parmi les arguments évoqués par l'élue, le fait que le chantier de la NRL "avance", et qu'il faut qu'il se "termine le plus rapidement possible pour l'intérêt général des Possessionnais et des Réunionnais".

Elle explique notamment que la réponse de la Région et de la préfecture, concernant les besoins en roches de la NRL, et l'impossibilité de construir un viaduc, moins gourmand en roches que la digue actuellement prévue, avait pesé dans la balance. Selon Vanessa Miranville, la réponse de la Région et de la préfecture, concernant l'approvisionnement en roches de la NRL, a été claire: la construction d'un viaduc n'est pas envisagée et les besoins en roches sont donc avérés. Du coup, les Lataniers étant potentiellement la carrière la plus proche, avec une "qualité de roche qu'on sait très bonne, parce qu'elle a déjà été exploitée".

 

 

 

 

 

Mieux, son exploitation apparaît comme la meilleure solution "écologiquement parlant" pour en finir avec ce chantier au plus vite, si l'on en croit la position de Vanessa Miranville, qui l'a affirmé "je suis écologiste et je le reste".

L'élue assure notamment que son équipe a travaillé pour veiller à ce que les nuisances liées à l'exploitation de la carrière soient limitées .

Dialogue citoyen et sondage

Un dialogue citoyen avait été ouvert en septembre dernier à la Possession, concernant le projet d'exploitation de la carrière des Lataniers. Trois choix étaient proposés:  soit le site restait en l’état, soit le site était réaménagé en carrière, soit le site était tout simplement réaménagé. Mais cette consultation a fait l'objet de nombreuses critiques.

Le premier choix - pas de carrière, pas de réaménagement - impliquait la création de liaisons vers la NRL, financée " par hausse d’impôts. Le second, celui de la carrière, prévoyait un réaménagement par carrière, où les liaisons vers la NRL seraient financées par le Conseil Régional et les bénéfices de la carrière, tout comme l’aménagement du front de mer, prévu pour restaurer le site. Le troisième choix prévoyait tout simplement que le site soit réaménagé. Dans ce cas, les travaux seront financés par hausse d’impôts.

"En s’appuyant simplement sur ces éléments, le choix à faire est plutôt simple pour les habitants de La Possession : carrière ou hausse d’impôts ?", s'indignait l'association Lataniers Nout' Ker d'vi.

Outre les dialogues avec les habitants et associations lors de réunions publiques, un sondage a également été mené par l’Ipsos auprès de 300 ménages de la ville. 75% des Possessionnais s'étaient dit favorables au financement des projets de la commune par la carrière. Ce sondage a également été critiqué par les membres de l'association Lataniers nout ker d'vi, qui se demande si le but n'est pas de "diviser pour mieux régner".

Juste après l'annonce de la maire de la Possession, Stéphanie Gigan, présidente du l'association, a livré sa réaction. Pour elle, qui doit rencontrer ses adhérents rapidement, Vanessa Miranville a fait "le choix des multinationales et de la politique" à défaut d'avoir privilégié ses administrés. Elle se dit "écoeurée" par la décision de l'élue d'avoir "retrourné sa veste".

Quelles carrières pour alimenter la NRL ?

Pour rappel, trois carrières pourraient alimenter en roches le chantier de la nouvelle route du littoral, à Bois Blanc, à Dioré/Menciol et aux Lataniers.  

Un avis favorable avait été émis par le commissaire enquêteur concernant l'ouverture de la carrière de Bois-Blanc, en novembre dernier, à l'issue d'une enquête publique menée auprès des contribuables à L'Étang-Salé, Saint-Leu et aux Avirons. Au cours d'un reportage, Imaz Press avait d'ailleurs enquêté, incognito, après avoir reçu plusieurs témoignages mettant en doute la neutralité d'un commissaire enquêteur. Thierry Robert estimait, en décembre dernier, qu'il n'avait pas joué toutes ses cartes. Il expliquait même être prêt à déclarer une "guerre juridique" au préfet si ce dernier validait la création de la carrière. Après l'annonce de Vanessa Miranville d'autoriser les carriers à déposer un dossier en préfecture, ce jeudi 23 février 2017, la réaction du maire de Saint-Leu, ne s'est pas fait attendre. "Je vais demander à l'Etat, de clore définitivement le dossier de la carrière de Bois Blanc", a-t-il détaillé dans un communiqué.

Dans l'est,  Jean-Paul Virapoullé a donné son feu vert pour l'ouverture de la carrière Dioré, en septembre 2015. Néanmoins, les roches de Menciol – comme de Dioré, qui posséde les mêmes caractéristiques – ne pourraient produire que des remblais, estimait une lettre ajoutée aux contributions publiques de Bois-Blanc.

jm/mp/ch/www.ipreunion.com, jeudi 23 février 2017, 11:45

   

Mots clés :

    9 Commentaire(s)

    Vert attitude, Posté
    Enfin un choix de raison dans un monde politique partisan. Bravo Madame!
    Et encore plus si vous réalisez un parc paysager par la suite!
    Pari tenu ? , Posté
    Je tiens le pari que les impôts vont augmenter quand même et même que ce sera encore la faute à Roland Robert. Les Possessionnais se sont bien fait couillonner avec cette maire prétentieuse et arrogante.
    Denis, Posté
    Mme gigan pense à son interêt personnel.elle ne veut pas etre déranger dans son petit cocon c est de l égoisme pure.
    À jenana , Posté
    Une décision juste pour qui ? Pour les réunionnais ? La possession ? Pour miranville? Pour La maire tourniquet, pour Didier Robert ? Pour l'écologie té !!!!!! Faut dire que chez ces gens là monsieur on ri pas monsieur on creuse ou c'est possible c'est La Réunion positive , au fait ou est passé madame Bello ?
    Renards , Posté
    Reviens Roland ils sont devenues fou
    Vert attitude, Posté
    Enfin un choix de raison dans un monde politique partisan. Bravo Madame!
    Et encore plus si vous réalisez un parc paysager par la suite!
    Jeanna, Posté
    C'est une décision juste pour les Réunionnais et pour la possession aussi qui a quand même un projet pour la suite . Il faut dépasser les clivages politiques et construire ensemble
    Tolo et bruce lée, Posté
    vanessa député
    CHABAN, Posté

    Elle était pathétique ce matin à la radio
    Elle a enterré son solde d'écologie.


    Y a t'il une opposition politique à la possession ?



    .