MENU

Média (actualisé à 15h00) :

Le Quotidien - Protestation contre la suppression d'un poste de photographe


Posté par
Mouvement de protestation ce mardi 28 février 2017 au sein du journal Le Quotidien. Les journalistes protestent contre la suppression du dernier poste de photographe affecté à l'agence sud du journal. Une rencontre entre la direction et les journalistes a eu lieu en début d'après-midi, sans résultat. En conséquence, un carré blanc prendra la place de la photo du jour de l'édition de ce mercredi. Il n'y a pas de grève prévue dans l'immédiat
Mouvement de protestation ce mardi 28 février 2017 au sein du journal Le Quotidien. Les journalistes protestent contre la suppression du dernier poste de photographe affecté à l'agence sud du journal. Une rencontre entre la direction et les journalistes a eu lieu en début d'après-midi, sans résultat. En conséquence, un carré blanc prendra la place de la photo du jour de l'édition de ce mercredi. Il n'y a pas de grève prévue dans l'immédiat

Le contrat de Yann Huet, photographe de l'agence de Saint-Pierre, se termine ce mardi soir et il ne sera pas renouvelé. Il est le dernier photoreporter de l'agence, ses deux autres collègues ayant dû cesser leurs activités il y a quelques temps pour raison de santé.

"La direction justifie sa décision par une demande d'économie sur la masse salariale liée aux difficultés financières du Quotidien" explique Edouard Marchal, délégue du syndicat national des journalistes (SNJ). "Nous estimons que cette mesure est disproportionnée et qu'elle aura des effets contraires à ceux recherchés" ajoute le journaliste en soulignant que l'absence de photographe se traduira par perte de la qualité de l'image et donc de l'information. La rencontre avec la direction en ce début d'après-midi a été sans résultat : en conséquence, un carré blanc prendra la place de la photo du jour de l'édition de ce mercredi. Aucune grève n'est prévue dans l'immédiat.

La direction expliqué qu'après ld départ de Yann Huet "elle n'avait (...) pas de solution pour le remplacer, sinon faire venir chaque jour un photographe de Saint-Denis pour assurer une présence a minima dans le Sud". "C'est une source de danger pour le photographe qui devra faire trois heures de route tous les jours" souligne le représentant syndical.

La direction du Quotidien estimerait "superflu" un service photo "à l'heure du smartphone". Une position que ne comprend pas Edouard Marchal : "la photo est un métier à part entière. Un rédacteur ne pourra jamais jamais prendre une photo correcte d'une manifestation, d'une éruption volcanique..."

Le service photo du journal implanté au Chaudron depuis 30 ans est composé de six reporters (dont celui qui doit quitter l'entreprise ce soir). S'appuyant sur ce qui existe en presse quotidienne en Métropole "où il y a en moyenne trois photographes", l'idée pour la direction du journal serait d'arriver à total "de deux photographes pour couvrir toute La Réunion" s'insurge le SNJ. Un plan de départ volontaire a d'ailleurs déjà été proposé aux photoreporters basés à Saint-Denis.

A l'issue de la rencontre avec la direction, les journalistes se sont réunis en assemblée générale et ont voté à l'unanimité une motion soulignant "laisser entendre que cette agence peut se passer de photographe, c'est préparer à terme le démantèlement du service, ce que nous ne saurions accepter. Saint-Pierre a déjà perdu deux photographes en l'espace de six mois, il est plus que temps d'arrêter l'hémorragie. La rédaction, rassemblée ce jour en assemblée générale, demande donc le maintien à son poste du photographe de Saint-Pierre Yann Huet et la pérennisation de son emploi, seule solution pour permettre à l'agence d'assurer ses missions dans des conditions satisfaisantes".

L'agence de Saint-Pierre regroupe onze journalistes et couvre dix communes.

mp/mb/www.ipreunion.com

 

   

3 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Ok, merci pour votre réponse mais c'est dommage !
CHABAN, Posté
je profite de l'occasion pour vous posez une question. Le Mardi soir y a le club de la presse sur Réunion 1ere radio. il y le JIR, Le Quotidien, Zinfos974, Témoignage, 7 lames et info réunion d'invités en alternance, Vous non? (Nous sommes invités par nos confrères de Réunion 1ere, Chaban, mais nous n'avons que rarement l'occasion de nous libérer des contraintes liée à la couverture de l'actualité)
Katana, Posté
Belle solidarité, au JIR ils ont viré 40 personnes après avoir retiré 2 million d'euros dans les caisses, personne n'a bronché !!