MENU

Ca s'est passé un 21 mars :

2010: Didier Robert remporte les élections régionales


Posté par
C'était il y a sept ans. Le dimanche 21 mars 2010, Didier Robert remporte les élections régionales avec 45,46% des suffrages, loin devant Paul Vergès, président sortant de la Région et tête de la liste de l'Alliance (35,55%). La défaite de Paul Vergès, après deux mandats successifs à la pyramide inversée, constitue un tournant historique dans la vie politique de La Réunion.
C'était il y a sept ans. Le dimanche 21 mars 2010, Didier Robert remporte les élections régionales avec 45,46% des suffrages, loin devant Paul Vergès, président sortant de la Région et tête de la liste de l'Alliance (35,55%). La défaite de Paul Vergès, après deux mandats successifs à la pyramide inversée, constitue un tournant historique dans la vie politique de La Réunion.

Après plus d'un demi siècle de vie politique, régulièrement marquée par l'obtention de fonctions électives, Paul Vergès se trouve brusquement privé de direction d'exécutif. Une première depuis les 15 dernières années avant ce scrutin. 

Un tournant politique à droite comme à gauche

A l'époque, Paul Vergès avait fustigé l'attitude du PS "qui en refusant l'union a permis la victoire de l'UMP". En effet, le socialiste Michel Vergoz qui avait maintenu sa liste à l'issue du premier tour, terminait à la troisième place avec 18,99%.  

A droite aussi, le séisme est de taille: Didier Robert a réussi à s'imposer face à deux ténors de la politique : Jean-Paul Virapoullé et André Thien Ah Koon - qui fera alliance avec Paul Vergès au second tour.

Dès la proclamation des résultats officiels, Didier Robert a annoncé la fin des projets tram-train et Maison des Civilisations. "Ce seront mes premières décisions", avait-il lancé à la foule, rassemblée devant l'hôtel de ville du Tampon. A l'époque, il avait également fait part de ses projets pour la micro-région sud, à savoir un nouvel aéroport de Pierrefonds et une nouvelle route nationale pour relier Saint-Pierre à Saint-Benoît (son programme complet est consultable dans notre article dédié). 

L'arrêt brutal du projet de tram-train a notamment conduit la société Tram'Tiss, le groupement d'entreprises qui avait obtenu le marché d'aménagement, de construction et d'exploitation du tram-train, à demander une indemnisation de 170 millions d'euros au titre du préjudice subi par le désistement de la nouvelle majorité régionale, en 2013.

Une deuxième victoire en 2015

Près de cinq ans plus tard, Didier Robert rempile pour un deuxième mandat. Dimanche 13 décembre 2015, la liste de l'union de la droite qu'il a constituée a réuni un peu plus de 52% des suffrages exprimés. Avec seulement 47,31 % des voix, l'union conclue entre Huguette Bello et Thierry Robert lors de l'entre-deux-tours n'aura pas réussi à s'imposer. Ce second tour des régionales a cependant été marqué par une forte abstention. Moins d'un Réunionnais sur deux a glissé son bulletin dans l'urne.

Malgré une campagne marquée par l'enquête préliminaire autour des marchés de la Nouvelle route du littoral - et notamment une perquisition au domicile de Didier Robert - Didier Robert a donc rempilé pour six ans, à la tête de la pyramide inversée.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Ramones , Posté
C'est le début de l'endormissement politique