MENU

Tribune libre de Jean Michel Martial, président du CREFOM :

Parc national : "tout mettre en oeuvre pour favoriser, à compétences égales, le recrutement des ultras marins sur leur territoire"


Posté par
Dans un courrier daté du 5 décembre 2016, le ministère de l'environnement de l'énergie et de la mer, sous la signature de M. François Mitteault, directeur de l¹eau de la biodiversité, répond à la lettre que le 20 septembre 2016 Patrick Karam, encore président du CREFOM à cette date, avait adressée à Mme Ségolène Royal.
Dans un courrier daté du 5 décembre 2016, le ministère de l'environnement de l'énergie et de la mer, sous la signature de M. François Mitteault, directeur de l¹eau de la biodiversité, répond à la lettre que le 20 septembre 2016 Patrick Karam, encore président du CREFOM à cette date, avait adressée à Mme Ségolène Royal.

Dans son courrier le Président du CREFOM avait évoqué l'émoi général suscité par la surprenante et brutale décision de mettre un terme à la mission de la réunionnaise Marylène HOARAU, directrice du Parc depuis sa création.

Le président du CREFOM prenant acte de cette décision avait attiré l'attention de la ministre sur la nécessité d'intégrer au profil du poste
à pourvoir, au cas où la décision de mettre fin aux fonctions de Mme Hoarau s'avérait irrévocable, le critère "connaissance du contexte local" en sus des qualifications requises pour occuper une telle fonction à compétences égales. Le CREFOM demandait également que cette "nomination intervienne de manière concertée avec les partenaires institutionnels locaux et l'Etat".

Nous exprimons aujourd¹hui notre satisfaction d'avoir été entendu puisque le comité de sélection des candidats, composé de 6 membres, sera constitué à parité entre les représentants de l'administration et les membres du conseil d¹administration du Parc national dont le président en titre. "A l'issue des auditions, une liste de trois noms sera présentée au conseil d'administration puis transmise à la ministre pour le choix final et la signature de l¹arrêté de nomination" précise le courrier.

Le directeur de l'eau et de la biodiversité apporte également une réponse sans ambiguité à nos attentes en écrivant :

"Je vous confirme que la connaissance du contexte réunionnais est l'un des critères qui a été indiqué pour caractériser ce poste. Je partage avec vous le souhait de voir le candidat le plus approprié diriger ce parc national qui compte-tenu de ses missions complexes et d'un contexte difficile, devra faire face à de nombreux et difficiles défis."

Le CREFOM se félicite de cette déclaration du ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer qui ne fait que confirmer l'engagement du chef de l¹Etat à tout mettre en oeuvre pour favoriser, à compétences égales, le recrutement des ultras marins sur leur territoire.

Il reste à souhaiter que la disposition arrêtée par le ministère de Ségolène Royal fasse école et inspire désormais les autres ministères
afin de permettre à un plus grand nombre de réunionnais, et de fonctionnaires de nos outre mers qualifiés d'occuper des postes de responsabilité au sein de la hiérarchie administrative en charge de leurs territoires.

En attendant la concrétisation de cette disposition favorable à un recrutement local, le CREFOM veillera attentivement à ce que l'engagement pris soit scrupuleusement respecté.

Jean Michel Martial, président du CREFOM

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !