MENU

Tribune libre du Parti Communiste Réunionnais :

Filière canne-sucre : le PCR se félicite et appelle à la vigilance


Posté par
Ce vendredi 16 décembre 2016, la ministre des Outre-Mer a annoncé qu'une dotation à hauteur de 38 millions d'euros serait délivrée à la filière canne-sucre. Un financement que le PCR félicite. Le parti tient cependant à appeler les planteurs à la vigilance autour de la fin des quotas sucriers. Nous publions leurs communiqué dans son intégralité ci-dessous.
Ce vendredi 16 décembre 2016, la ministre des Outre-Mer a annoncé qu'une dotation à hauteur de 38 millions d'euros serait délivrée à la filière canne-sucre. Un financement que le PCR félicite. Le parti tient cependant à appeler les planteurs à la vigilance autour de la fin des quotas sucriers. Nous publions leurs communiqué dans son intégralité ci-dessous.

La Ministre des Outre-Mer a annoncé que la Commission Européenne a fini par donner son accord au financement de la filière canne-sucre, à hauteur de 38 millions d'Euros. Ce montant avait été établi par les professionnels et repris par les politiques. L'annonce ministérielle précise également que l'accord européen est pérenne. Avec ces 2 précisions, les inquiétudes de la profession et des responsables politiques trouvent un certain apaisement.

Cependant, les atermoiements des autorités Françaises et Européennes avaient poussé de nombreux planteurs à la perte de confiance dans la profession et à la résignation. Il devient donc urgent de donner le maximum de précisions sur cet accord pour pouvoir compléter la Convention interprofessionnelle pluri-annuelle.

En effet, les planteurs doivent connaître à quelles conditions ils doivent planter et dans quel délai ils pourront amortir leurs investissements. Le Parti Communiste Réunionnais qui a été en pointe dans ce combat se félicite des résultats arrachés et appelle néanmoins les planteurs à la vigilance car l'obtention des 38 millions d’Euros ne lèvent pas toutes les interrogations posées par la fin des quotas sucriers et du prix garanti aux planteurs. Le PCR rappelle qu'aujourd'hui la filière ne repose plus que sur le courage d'environ 3 000 livreurs de cannes seulement.

Alors que la demande en sucre augmente dans le monde, la politique d'intégration à l'Europe a déjà éliminé des dizaines de milliers travailleurs d'usines, d'ouvriers agricoles et de planteurs à La Réunion.

   

1 Commentaire(s)

Jonathan, Posté
pour rappel, la culture de la canne représente environs 60 pour-cents des terres agricoles utilisables à la réunion, or je ne comprend pas pourquoi l'on dédit autant de surface agricole pour elle, qui plus est économiquement on peut dire que cela ne fonctionne pas, alors pourquoi se leurrer l'esprit avec ces subventions de l’Europe qui l'on sait tient une posture douteuse sur les aides quelles attributs aux agriculteurs, arrêtons de se soumettre à elle sur cet aspect de nos vies, réorientons toutes ces terres utilisés par la canne vers une pluri-culture durables pour la réunion du types permaculture et agro-écologiques avec la philosophie qui en découle, cela ne peut qu’être bénéfiques pour la réunion du simple fait que nous aurions un contrôle sur notre nourriture et cela peut nous conduire à une indépendance alimentaire et à terme à une meilleur qualité vie sur le plan sanitaire et pas que.