MENU

Tribune libre de Jean-Jacques Morel, avocat de Stéphane Fouassin :

"Tout a été fait conformément aux statuts de l'Association des Maires"


Posté par
Dans un courrier adressé à la presse, Jean-Jacques Morel, avocat du président de l'Association des maires Stéphane Fouassin, répond au procureur de la République de Saint-Pierre. Pour rappel, ce dernier, ainsi que Cyrille Hamilcaro, étaient entendus en qualité de mis en cause, dans le cadre d'une enquête sur l'embauche de l'ancien mairie de Saint-Louis. Nous publions le communiqué dans son intégralité.
Dans un courrier adressé à la presse, Jean-Jacques Morel, avocat du président de l'Association des maires Stéphane Fouassin, répond au procureur de la République de Saint-Pierre. Pour rappel, ce dernier, ainsi que Cyrille Hamilcaro, étaient entendus en qualité de mis en cause, dans le cadre d'une enquête sur l'embauche de l'ancien mairie de Saint-Louis. Nous publions le communiqué dans son intégralité.

Le maire de Salazie, Président de l’Association des maires de la Réunion (AMDR), a été entendu comme témoin par les enquêteurs de la gendarmerie le mardi 27 décembre dernier.

Le Parquet de Saint-Pierre sous la plume de Monsieur le Procureur de la République s’est adressé à la presse sous forme de communiqué hier, mercredi 28 décembre.

Le Parquet reproche, semble t-il, au Docteur FOUASSIN, d’avoir il y a 2 ans et demi, le 1er août 2014, recruté M. Cyril Hamilcaro comme Directeur de l’Association des Maires de la Réunion (AMDR). Pourtant ce recrutement n’était en rien entaché d’illégalité. Il s’est fait à un moment, en 2014, où l’AMDR affichait un excédent comptable de 60.000 euros. Il s’agissait de remplacer le précédent directeur de l’association qui était déjà sur un poste à temps plein .

Sur le fond, il s’agissait donc d’un recrutement indispensable au fonctionnement de la structure.

Sur la forme, le recrutement a été arrêté par le Docteur FOUASSIN avec l’aval de 6 maires sur 8 du bureau de l’AMDR le 14 août 2014. C’est ce que le Docteur Fouassin a expliqué hier aux enquêteurs. Sa position est claire : Tout a été fait conformément aux statuts de l’Association des Maires de la Réunion et dans le strict respect de la loi.

Rien, d’ailleurs, n’indique, à ce stade, avec certitude que des poursuites seront exercées à son encontre.

   

2 Commentaire(s)

Jeanneau, Posté
L'avocat s'en mord les doigts, on le comprend facilement.
Voir les "courriers de La Réunion"
TAGOUN, Posté
"Sur le fond, il s’agissait donc d’un recrutement INDISPENSABLE au fonctionnement de la structure" lol ! mort de rire !

T'as raison coco ! ma grand mère fait du surf et 2017 sera l'année des miracles ! bon courage l'avocat t'as du travail......