MENU

Tribune libre d'André Thien Ah Koon, maire du Tampon :

Meurtre de Suzanne Alin : "nous avons le devoir de protéger" les personnes âgées


Posté par
André Thien Ah Koon, maire de la commune du Tampon, réagit après le meurtre de Suzanne Alin, violentée, découpée et brûlée. Ci-après, son communiqué.
André Thien Ah Koon, maire de la commune du Tampon, réagit après le meurtre de Suzanne Alin, violentée, découpée et brûlée. Ci-après, son communiqué.

Je tiens tout d’abord à exprimer mes sentiments de stupeur et de tristesse face à cette tragédie. Les Réunionnais, plus particulièrement la population Tamponnaise et tout le quartier dans lequel vivait Suzanne Alin, sont profondément affectés et horrifiés par ce drame.

Les circonstances du décès de Suzanne Alin nous interpellent tous. Qu’un jeune puisse s’attaquer à une personne vulnérable qui faisait partie de son voisinage et qu’elle puisse commettre de tels actes de barbarie sur une personne âgée est extrêmement inquiétant sur l’état de notre société.

Pour de multiples raisons, nous assistons à un délitement des valeurs fondamentales qui constituaient le socle de la société réunionnaise, et dans laquelle la personne âgée bénéficiait du respect et de la bienveillance de tous.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes âgées et vulnérables vivent seules. Nous avons le devoir de les protéger. Pour sa part, la Municipalité du Tampon travaillera à la mise en place de dispositif d’alarme dans les habitations où vivent des personnes âgées et isolées, afin qu’elles puissent alerter immédiatement les secours en cas d’agression.

Pour l’instant, nous partageons le deuil qui frappe la famille et les proches de Suzanne Alin, et leur témoignons de tout notre soutien et de nos sincères condoléances.

André THIEN AH KOON, maire du Tampon

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !