MENU

Tribune libre d'un pratiquant de paddle :

Attaqué par un requin dans le lagon


Posté par
(L'auteur du courrier nous a demandé de préserver son anonymat) Je suis un baigneur qui a arrêté totalement de surfer à la Réunion depuis bientôt 5 ans. Je ne me suis jamais baigné dans des zones interdites durant cette crise requin. Je me suis donc cantonné dans le lagon et au palmes masques tuba durant les filets opérationnels à Boucan avant l'attaque sur le jeune bodyboardeur Laurent (Laurent Chardard gravement blessé par un squale à Boucan - ndlr). J'ai plusieurs fois pratiqué le Stand Up Paddle dans le lagon à l'intérieur de la zone autorisée à cet effet. Cela ne m'a pas épargné du risque requin. J'ai eu une interaction avec un requin de taille conséquente dans le lagon de la Saline devant plusieurs témoins et j'ai fait une déclaration en bon et due forme au CROSS (Photo d'illustration)
(L'auteur du courrier nous a demandé de préserver son anonymat) Je suis un baigneur qui a arrêté totalement de surfer à la Réunion depuis bientôt 5 ans. Je ne me suis jamais baigné dans des zones interdites durant cette crise requin. Je me suis donc cantonné dans le lagon et au palmes masques tuba durant les filets opérationnels à Boucan avant l'attaque sur le jeune bodyboardeur Laurent (Laurent Chardard gravement blessé par un squale à Boucan - ndlr). J'ai plusieurs fois pratiqué le Stand Up Paddle dans le lagon à l'intérieur de la zone autorisée à cet effet. Cela ne m'a pas épargné du risque requin. J'ai eu une interaction avec un requin de taille conséquente dans le lagon de la Saline devant plusieurs témoins et j'ai fait une déclaration en bon et due forme au CROSS (Photo d'illustration)

"Malheureusement, cet événement n'a pas été retranscrit. Il a été déformé et transformé en une observation à environ un kilomètre au large. Lors d'une réunion avec d'autres membres du collectif en Février 2014, j'ai interpellé personnellement le préfet sur ce qui s'est passé et le fait que l'information ne sortait pas officiellement. Ceci s'est fait devant 5 témoins.

Aujourd'hui je me rends compte que la population est privée d'une information essentielle pour sa sécurité malgré plusieurs observations remontées de manière sérieuse et dernièrement une vidéo prouvant la présence de requins bouledogue dans les lagons de la Réunion.

Lettre envoyée au préfet Dominique Sorain le 27 février 2017

Objet: non prise en compte de déclaration dans les règles d'une interaction avec un requin d'environ 1,70m dans le lagon de la saline a moins de 10 mètres du bord devant des enfants bien que vous ayez été mis au courant personnellement en février 2014.

Monsieur le préfet,

cela fait 3 ans que j'ai tenté d'alerter par une déclaration au CROSS un risque d'attaque de requin dans le lagon, suite à une interaction que j'ai eu avec un requin de taille conséquente. Le 9 Novembre 2014, vers 17h30 environ, par temps dégagé et non pluvieux, alors que je pratiquais du Stand Up Paddle (planche à ramer avec une pagaie) à l'intérieur du lagon, sans vagues bien sûr et dans un périmètre autorisé à cette pratique, à environ 10 mètres du bord, un peu plus au Sud du restaurant "La Bodega", j'ai observé une masse venir à moi dans moins d'un mètre de fond.

Celle-ci s'est mise à contre jour à ma droite et a tapé contre le dessous du coté droit de ma planche. J'ai clairement vu le corps d'un requin de couleur brune: corps trapu, aileron dorsal, nageoires, mouvements de nage de droite à gauche typique et battement de la queue qui a claqué la surface de l'eau. L'animal faisait entre 1,6m et 1,7m. Un peu plus long que la moitié de ma planche de 2 mètres et quelques.

Aucune confusion possible. Il est ensuite passé sous ma planche, a fait un cercle pour revenir à contre-jour et me suivre pendant que j'essayais de regagner le bord sans perdre mon calme pour ne pas l'exciter. Une autre personne sur le bord a vu la scène et a confirmé avoir vu le requin me suivre vers le bord. Nous n'avons pas pu identifier l'espèce de requin et je ne me risquerai pas à le faire vu la furtivité de l'animal et sa rapidité d'action dans ce moment critique. Arrivé sur le bord, le requin a été vu par 4 autres personnes à plusieurs reprises, en train de chasser. J'ai prévenu les gens qui se baignaient avec les enfants en bas âge quelques 30 à 50 mètres plus loin qu'il y avait sûrement un requin dans le coin et qu'il fallait sortir de l'eau par précaution.

Je voulais prévenir du danger sans créer de panique. J'ai prévenu le CROSS comme il se doit par appel téléphonique pour lui donner tous ces éléments et on m'a informé que d'autres témoins ont corroborés les faits. J'ai donné mon identité, mon adresse, mon numéro de téléphone et on m'a affirmé que je n'avais pas à remplir un papier. Pourtant, même après que plusieurs membres du CROSS m'aient téléphonés pour me faire répéter à plusieurs reprises la localisation de l'événement, celui-ci
a été classé comme observation dans la passe de la ravine de Trois Bassins.

Ce lieu se trouve à plus d'un kilomètre de l'endroit de la réelle interaction. J'ai demandé des explications au CROSS, sans réponse.

La semaine suivant les faits, des personnes connues pour être notoirement en conflit ouvert avec moi savaient par je ne sais quel moyen que c'était moi qui avait fait remonté l'information au CROSS alors qu'ils n'étaient pas présents au moment des faits. L'anonymat a été brisé. Le communiqué officiel sur le site de la préfecture décrédibilisait mon observation rendant le public ignorant de la réalité des faits.

Lors d'une réunion officielle à la préfecture de Saint Denis de la Réunion en Février 2015, j'ai été reçu par vous-même, la sous-préfète et l'ancien directeur du CROSS, (nom masqué par l'auteur du courrier - ndlr). J'étais en présence de (tous les noms ont été masqués par l'auteur du courrier - ndlr). Devant ces 4 témoins, je vous ai personnellelent prévenu qu'il était grave à mon sens que la population ne bénéficie pas de cette information et j'ai demandé pourquoi elle a été déformée. Je n'ai pas eu d'explications satisfaisantes et mon intervention à ce propos a été ignorée.

Quelques jours plus tard, la jeune Talon Bishop décédait tragiquement à l'Étang-Salé.

Depuis, j'ai rencontré plusieurs personnes qui ont observé en groupe des requins bouledogues de taille conséquente dans le lagon, qui ont prévenu comme moi le CROSS comme il se doit d'être fait et ces observations n'ont pas été officialisées. Il se trouve qu'il y aurait environ une observation par mois en moyenne de requin bouledogue de plus d'un mètre vingt dans les lagons de l'Ouest jusqu'à l'étang salé, où les plus gros spécimens ont été observés très prêt du bord à l'intérieur du bassin pirogue. Seul le lagon de Saint Pierre a été épargné par le phénomène, du fait qu'il est beaucoup plus fermé.

Cette information ne parvient pas au public.

Monsieur le préfet, aujourd'hui j'apprends sans étonnement qu'alors qu'un requin bouledogue a été formellement identifié dans le lagon de l'Hermitage vers midi ce 25 Février 2017, le public a continué à se baigner sans avoir été informé officiellement du risque. Aujourd'hui il y a une preuve vidéo. Vous ne pouvez ignorer qu'une telle fréquentation de requins bouledogue dans le lagon n'existait pas avant cette crise et que cela représente un danger pour les personnes dans le lagon. Etant donné qu'au bout de 3 ans et même malgré une vidéo éloquente, l'information ne sort pas alors que j'ai respecté le protocole, je me trouve dans l'obligation d'informer le public de ce qu'on ne lui donne pas les moyens de savoir.

J'ai une grosse pensée pour la mère de Talon Bishop qui je pense a bien cerné les enjeux qui sacrifient des vies humaines pour des intérêts personnels économiques, allant à l'encontre de la sécurité publique".

NDLR - Pour rappel : depuis depuis 2011, 20 attaques de requins se sont produites à La Réunion. Huit de ces attaques ont été mortelles. Plus de la moitié concernent des surfeurs ou des bodyboardeurs.
 

   

14 Commentaire(s)

Marc, Posté
Bonjour je suis de la réunion et se mec est un mytho aucune attaque dans le lagon à la réunion ......
Supercrabe, depuis son mobile, Posté
jusque là c'est normal de voir des observations de requins dans la mer (lagon compris)
la zone évoquée à Trou d'eau est interdite à la baignade par l'Arrêté N° 1744 du 15 juillet 2008
elle est utilisée comme zone de navigation pour des embarcations et engins propulsés par le vent : planches à voile (windsurf), planches aérotractées (kitesurf), Optimists, ...
idem entre Planch'Alizé et Copacabana
à trop se plaindre le SUP va finir par être interdit dans ces zones et j'en serais le premier déçu
lorsque vous voyagiez dans l'océan indien, vous rencontrez des requins sur les spots et vous ne demandez pas aux autorités qu'ils les retirent de la mer pour votre sécurité. Il faut faire avec ou partir.
Lola, Posté
Et bien en admettant que ce courrier dise vrai, pourquoi tuer les requins qui vivent dans leur milieu naturel? C'est malheureusement leur territoire donc pourquoi les tuer? C'est bien triste que des personnes se font attaquer voire tuer c'est certain. Mais la plupart des attaques (peut-être toutes) se font dans des lieux non autorisés à la baignade ou dans des conditions risquées.
Mais dans ce cas, prenons le cas de la métropole. Les avalanches font de nombreux morts et accidents chaque année, accidents qui là encore ont lieux sur du hors piste. Alors pourquoi pas prendre une décision radicale qui serait de raser les montagnes, histoire de ne plus avoir d'accidents de ce type? Ça vous semble absurde? Et bien tuer les requins reviendrait à raser les montagnes.
Je ne pense pas, qu'à la Réunion, que ce soit les requins qui font le plus de dégâts. L'alcool et le zamal sont 2 gros fléaux qu'il faudrait véritablement éradiquer car si on fait les compte, ça m'étonnerait que ces fléaux n'ont causés "que" "20 accidents dont 8 mortels depuis 2011".
Je suis mère de famille et je suis triste de ne pas faire profiter mes enfants de la mer. Nous profitons autrement et espérons que des systèmes de sécurisation et non d'extermination seront mis en place. Comment font les autres pays (Afrique du Sud, Australie, ...) avec des espèces encore plus "dangereuses"?
Lolita, Posté
Cela prouve la légèreté de "l'homme" autant du préfét que de ceux qui nient l'évidence, on a pas besoin de verser des litres de javel pour faire fuir les requins, on peut aussi organisé des chasses pour diminuer la prolifération. les négationnistes n'ont certainement pas d'enfant bouffé par un requin. Il faudrait qu'un fils de préfet ou ministre se fasse croquer, je pense qu'à ce moment là une réaction en chaîne protégerait nos enfants
Kévin, Posté
MYTHO!

ELLE EST OU LA VIDEO????
Jude, Posté
Ou peut on voir cette vidéo faisant preuve?
Eric, Posté
J'étais en vacances à la Réunion en décembre 2016, et lors d'une expédition à la nage dans le lagon à peut être 80 mètres du bord (au niveau de l'hôtel le Nautile), je peux dire être à 80% certain d'avoir repéré au moins 2, peut être 3 ou 4 requins juvéniles ( ailerons et queues typiques, peut être environ 1 mètre à vue de nez) qui tournaient sur un périmètre très restreint et sortaient de l'eau régulièrement avec beaucoup d'agitation... J'étais debout ou assis sur une patate à une vingtaine de mètres de l'action et j'ai regardé le spectacle pendant près de 45 minutes avant de rentrer vers le bord.

A ce moment là, il me semblait assez certain qu'il ait s'agit de jeunes requins, mais je ne pouvais en être convaincu car je ne me suis pas approché plus. De plus, mon manque de connaissance de la mer me faisait dire qu'on avait rarement entendu parler de requins dans le lagon, alors 3 ou 4...
Je n'ai prévenu aucune autorité, il est fort possible que cela ait été irresponsable... Quelques jours plus tard, il y avait une alerte officielle sur le sujet.
Jacques, Posté
"Aujourd'hui il y a une preuve vidéo."
Qu'attendez vous pour la mettre en ligne sur YouTube, avec pour titre : Requin lagon 974 ?
Ainsi vous pourriez persuader le plus grand nombre, et faire bouger les autorités !
Jose, Posté
Comment donner crédit à cette déclaration, il est tellement facile de trouver 5 témoins tous d'accord pour que le Préfet autorise l'extermination de tous les requins alentours.

Le niveau d'eau, même à marée haute n'est pas suffisant pour qu'un requin de taille à attaquer un être humain puisse sévir.

Le requin , n'attaque pas de front, ses dents sont sous son long museau, il est obligé de soit se mettre à la verticale, soit se mettre sur le flanc.
Avec les coraux, les patates il n'y arrivera pas, et risquerait de se blesser !
pour moi c'est de l'intox, et c'est pour cette raison que le Préfet n'a pas donné suite.
Jose, Posté
Comment donner crédit à cette déclaration, il est tellement facile de trouver 5 témoins tous d'accord pour que le Préfet autorise l'extermination de tous les requins alentours.

Le niveau d'eau, même à marée haute n'est pas suffisant pour qu'un requin de taille à attaquer un être humain puisse sévir.

Le requin , n'attaque pas de front, ses dents sont sous son long museau, il est obligé de soit se mettre à la verticale, soit se mettre sur le flanc.
Avec les coraux, les patates il n'y arrivera pas, et risquerait de se blesser !
pour moi c'est de l'intox, et c'est pour cette raison que le Préfet n'a pas donné suite.
Comique, Posté
Merci pour cette information !
Pour l'instant, aucun requin n'a été vu dans le lagon de St-Pierre, profitons de la plage.
Bof , Posté
on le sait que les mer est un milieu ouvert avec des risque multiples qui vont de l'Escherichia coli au poisson pierre en passant par les oursins (de plus en plus rares a cause de la pollution). J'ai moi meme en travers du sourcil la cicatrice d'une entaille d' aileron de planche de surf faite à boucan il y a 30 ans (j'ai failli etre borgne) et j'ai pas ecrit au prefetni a nativel).

et alors? on va arreter de vivre? demander au prefet de deverser des tonnes de javel pour steriliser le milieu comme en piscine?

pour en revenir à la video de l'autre jour, ce qu'on voit c'est surtout un plongeur palmer comme un deraté pour poursuivre un animal fuyant, preuve qu'avec un masque, l'animal en face àface n'a pas d'agressivité si on lui laisse une echapatoire.

SI ON DOIT DIFFUSER CE GENRE DE TEMOIGNAGES, IL FAUDRA AUSSI DIFFUSER CELUI DE CEUX QUI COMME MOI LES ONT CROISE EN TOUTE QUIETUDE.
MARIE, Posté
Il y a une passe au TROU D'EAU et une autre à 3 BASSINS, non protégées ... pourquoi les requins n'en profiteraient pas pour entrer dans le lagon où ils peuvent y trouver plein de petits poissons ....
SITARANE, Posté
BLA BLA BLA BLA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!