MENU

Conseil régional :

Les engagements de Didier Robert


Posté par
Le programme de la liste conduite par Didier Robert aux régionales comportait plusieurs engagements. Inventaire
Le programme de la liste conduite par Didier Robert aux régionales comportait plusieurs engagements. Inventaire
* Transports, déplacement :
- arrêt du projet tram-train "sous sa forme actuelle",
- investissement de 650 millions d'euros pour la mise en place du "TransEcoExpress" consistant à mettre en service 2 000 bus roulant au GPL et circulant sur des voies réservées dans l'ensemble des 24 communes "pour couvrir toutes les villes, les quartiers et les écarts". Les circuits de bus seraient maillés à ceux des taxis-bus desservant les hauts. Pour réaliser ce projet, Didier Robert s'engage a investir 650 millions d'euros, "engagés dès 2010". 4 000 emplois directs seraient créés par la mise en service du "TransEcoExpress". La gestion du transport par bus relevant de la compétence stricte du conseil général, Didier Robert s'engage à "impulser" la création d'une convention à laquelle seraient associée "tous les partenaires de la politique des déplacements, y compris le Département",
- Versement d'une prime de 1 000 euros à tous les automobilistes qui font l'acquisition d'un véhicule hydride ou électrique,
- développement de pistes cyclables dans toute l'île,

* Culture
- Arrêt immédiat du projet de la Maison des civilisations et de l'unité réunionnaise,
- Valorisation et sauvegarde "des sites remarquables du patrimoine réunionnais (le Lazaret, l'usine de Grand Bois, le Tour des Roches, la Plaine des Sables)",
- Soutien actif aux associations culturelles par le biais d'un fonds régional d'aide à la création artistique.

* Aménagement du territoire :
Didier Robert s'engage à consacrer 3 milliards d'euros entre 2010 et 2014 à la commande publique et aux entreprises locales. Les engagements sur de nombreux chantiers :
- décision politique sur le lancement du chantier de la nouvelle route du littoral"dans quelques jours" et début des travaux pour la construction avant la fin de la mandature en 2014.
- réalisation d'équipements structurants dans les quatre micro-régions (aéroport de Pierrefonds, liaison rapide entre Saint-Pierre et Saint-Benoît, autoroute de la mer reliant les deux nouveaux quais de débarquement de Saint-Louis et de Saint-André au port de la Pointe-des-Galets, aménagement d'une grande zone d'activité à Cambaie, création de l'hippodrome régional),
- création d'un fonds régional de 300 millions d'euros pris sur le budget 2010 pour la réalisation d'équipements sportifs et culturels (piscines, stades, gymnases, salles d'animation, salles de spectacles).

* Continuité territoriale :
- financer à parts égales, aux côtés de l'État, les billets d'avion. L'objectif est un tarif inférieur à 500 euros pour un aller/retour Réunion-Paris pour 40 000 Réunionnais se déplaçant pour aller se former, travailler, pour un décès etc.

* Tourisme :
L'objectif est de créer 20 000 emplois nouveaux
- suppression de l'IRT dans sa forme actuelle
- accompagnement des projets se rapportant à la filière touristique en portant le plafond des aides régionales par projet de 760 000 euros à 3 millions d'euros,
- dynamisation du combiné Réunion/Maurice "dans le cadre d'un partenariat gagnant - gagnant.

* Internet, multimédia, université, illettrisme
- investissement régional de 15 millions d'euros pour l'achat de bandes passantes supplémentaires dès 2010 pour "un internet plus rapide et moins cher pour tous",
- un ordinateur portable pour chaque lycéen (4,5 millions d'euros investis sur 3 ans) dès la rentrée scolaire 2010/2011
- création de pépinières d'entreprises TIC dans les nouvelles zones d'activités,
- faire de La Réunion "la nouvelle Silicon Valley de l'Océan Indien".
- attribution d'une bourse régionale de la réussite à chaque étudiant,
- création de 24 "cases à lire" gratuites et ouvertes à tous pour un ré-apprentissage de la lecture et de l'écriture.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !