MENU

Un mineur agressé sexuellement toutes les heures en France :

Viols sur les moins de 18 ans - La Réunion au 2ème rang des départements les plus touchés


Posté par
Un mineur est violé toutes les heures en France, révèle lefigaro.fr ce lundi 9 janvier 2017. Sur les 15.848 cas recensés en 2016 (+ 14%par rapport à 2015), 8184 ont été commis contre des jeunes de moins de 18 ans (soit une augmentation de plus de 10% par rapport à 2015). "Ce qui conduit à déplorer aujourd'hui quasiment un viol de mineur par heure en France" commente le site d'information. Par rapport à leur nombre d'habitants, les deux départements les plus frappés par ces faits sont la Guyane et La Réunion qui occupent respectivement le premier et le deuxième rang des régions où se produisent le plus d'agression.
Un mineur est violé toutes les heures en France, révèle lefigaro.fr ce lundi 9 janvier 2017. Sur les 15.848 cas recensés en 2016 (+ 14%par rapport à 2015), 8184 ont été commis contre des jeunes de moins de 18 ans (soit une augmentation de plus de 10% par rapport à 2015). "Ce qui conduit à déplorer aujourd'hui quasiment un viol de mineur par heure en France" commente le site d'information. Par rapport à leur nombre d'habitants, les deux départements les plus frappés par ces faits sont la Guyane et La Réunion qui occupent respectivement le premier et le deuxième rang des régions où se produisent le plus d'agression.

"La géographie des atteintes laisse apparaître, pour ces enfants et adolescents, un nombre élevé de faits signalés dans le Nord (383 infractions), le Pas-de-Calais (233) ou la Seine-Maritime (213). Mais si l'on rapporte ces faits à la population résidente dans les départements, le tableau se précise.
Les zones les plus touchées sont alors la Guyane, avec plus de 5 faits signalés pour 10.000 habitants. Deux fois plus qu'à La Réunion (2,4) ou encore dans l'Orne (2,2) ou le Territoire de Belfort (2,1)" écrit lefigaro.fr

Avec 5 viols signalés pour 10000 habitants, L Guyane est le département le plus touché en France," si l’on rapporte ces faits à la population résidente. La Réunion, avec 2,4 cas signalés, et la Guadeloupe, avec 1,9 cas signalés, occupent respectivement la deuxième et la cinquième place de classement" commente le site la1ere.francetvinfo.fr

Interrogé dans le Figaro, le criminologue, Alain Bauer, explique ces chiffres par "une plus grande sensibilité sur ces questions". Les victimes sont en effet mieux détectées, mieux épaulées et plus promptes à porter plainte.

L’alcoolisation massive, la drogue, la misère sociale mais aussi la pornographie en libre-service sur Internet sont cités pour expliquer cette importa,nte augmentation des chiffres.

Pour rappel, une étude rédenre  menée par l'Observatoire national de la délinquance avait placé la Guyane en tête des départements les plus violents. La Réunion était classée en en 10eme position avec 10,16 faits de violences pour 1 000 habitants. Des chiffres à mettre en parrallèle avec ceux, tout aussi récents, du ministère de l'Intérieur plaçant l'île au rang des territoires ultramarins les moins touchés par l'insécurité.

mb/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !