MENU

Un enfant de 9 ans avait perdu son oeil (Actualisé à 18h) :

Tir de flash-ball à Mayotte : le gendarme condamné à 2 ans de prison avec sursis


Posté par
Le gendarme qui avait blessé un enfant à la suite d'un tir de flash-ball, lors des manifestations contre la vie chère en 2011 à Mayotte, a été condamné ce vendredi 20 mars 2015 à une peine de 2 ans de prison avec sursis. Face au verdict de la cour d'Assises de Mamoudzou, la défense a montré sa déception, estimant que l'homme aurait dû être acquitté. "On forme ces gendarmes à faire usage d'une arme, on leur donne une arme inadaptée et ils se retrouvent devant une cour d'assises. Cette décision n'a pas de sens", a indiqué maître Liénard au Journal de Mayotte. De son côté, la partie civile a fait part de sa satisfaction. Le procureur avait requis une peine de 5 ans de prison avec sursis.
Le gendarme qui avait blessé un enfant à la suite d'un tir de flash-ball, lors des manifestations contre la vie chère en 2011 à Mayotte, a été condamné ce vendredi 20 mars 2015 à une peine de 2 ans de prison avec sursis. Face au verdict de la cour d'Assises de Mamoudzou, la défense a montré sa déception, estimant que l'homme aurait dû être acquitté. "On forme ces gendarmes à faire usage d'une arme, on leur donne une arme inadaptée et ils se retrouvent devant une cour d'assises. Cette décision n'a pas de sens", a indiqué maître Liénard au Journal de Mayotte. De son côté, la partie civile a fait part de sa satisfaction. Le procureur avait requis une peine de 5 ans de prison avec sursis.

Les faits remontent au 8 octobre 2011, lors de violentes manifestations contre la vie chère à Mayotte. Alors que les gendarmes intervenaient pour disperser des jeunes ayant érigé une barricade à proximité du port de Longoni, Nassuir, 9 ans, originaire de la ville de Koungou, se baignait avec des membres de sa famille et des amis dans les eaux d'une plage située à proximité.

Prenant la fuite, effrayé par les affrontements entre gendarmes et manifestants, Nassuir est alors touché par un tir de flash-ball en pleine figure. Le gendarme affirme quant à lui avoir agi en état de "légitime défense".

Gravement blessé, son pronostic vital ayant été engagé, l'enfant a ensuite été évacué vers La Réunion et opéré au centre hospitalier de Saint-Pierre. Il a définitivement perdu l’usage de son œil.

Quatre ans après les faits, le procès s’est ouvert ce jeudi devant la cour d’assises de Mayotte. Le gendarme est poursuivi "violences aggravées ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente" et risque 15 ans de prison.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Corole Maigrelette, Posté
Honte pour ce gendarme !
Pourrait-il se baisser et regarder ce petit garçon, droit dans son oeil unique et lui dire :
Tu étais une menace pour moi ! J'ai tiré j'étais en légitime défense !

9 ans il avait le gamin qui jouait sur une plage !
Nathalie Agénor, Posté
Légitime défense ???!!!! C'est sûr que le gamin de 9 ans devait gravement menacer le gendarme !!!