MENU

Volcan :

La lave se jette à l'eau


Posté par
La coulée de lave qui a traversé la route nationale 2 reliant Sainte-Rose (Est) à Saint-Philippe (Sud) en milieu de journée lundi 14 janvier 2002, a atteint la mer vers 16 heures au niveau du lieu-dit la Vierge au Parasol
La coulée de lave qui a traversé la route nationale 2 reliant Sainte-Rose (Est) à Saint-Philippe (Sud) en milieu de journée lundi 14 janvier 2002, a atteint la mer vers 16 heures au niveau du lieu-dit la Vierge au Parasol
La chute de la roche en fusion dans l'eau provoque un important panache de fumée sous les yeux de centaines de personnes arrivées sur le site avant la fermeture de la route et des sentiers au public.
Le phénomène a lieu dans une zone inhabitée. Une seconde coulée, plus au sud, avance lentement vers la RN2. Elle se situe environ à 1 km de cette dernière.
Provenant d'une fissure qui s'est ouverte dimanche matin 13 janvier à environ 2 kilomètres en dessous du Nez Coupé de Sainte-Rose, la lave est très fluide et son débit est relativement important. Alors que sa progression était très lente au début, elle se déplaçait de 100 mètres en 6 heures, elle a brusquement accéléré son allure aux premières heures de la matinée de lundi.

Des centaines de curieux

À 10 heures, elle se trouvait à 600 mètres de la RN 2. Il lui a ensuite fallu à peine deux heures pour traverser la voie et quatre heures pour atteindre la mer. La roche en fusion a emporté le parking de la Vierge au Parasol, un lieu de culte très fréquenté par les Réunionnais de religion catholique. La statue de la Vierge a été enlevée de son socle, par des agents de la commune de Sainte-Rose, quelques instants avant l'arrivée de la lave.
La RN 2 est interdite à la circulation des véhicules dans les 2 sens à environ 4 kilomètres de la lave. De plus, par mesure de sécurité, la préfecture a décidé de fermer au public l'accès de tous les sentiers menant au site de la coulée. Mais des centaines de curieux ont eu le temps de se rendre sur place avant l'interdiction. Certains admirateurs du Piton de la Fournaise n'hésitent à prendre le risque d'avancer jusqu'à moins de 10 mètres de la coulée.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !